Carnaval de Vilanova

Vilanova i la Geltrú

du 28/02/2019 au 06/03/2019

Le Carnaval de Vilanova i la Geltrú, très ancré dans la tradition, est caractérisé par ses influences du XIXe siècle et par son extraordinaire diversité de typologies carnavalesques : repas, danses, déguisements, troupes, défilés, guerres, cœurs satyriques, et participation populaire massive.

Contrairement aux autres carnavals, le Carnaval de Vilanova i la Geltrú (Barcelone) est marqué par une profonde critique sociale, c’est-à-dire que tous les habitants de la ville « cassent du sucre » ou se moquent des événements socio-politiques qui ont eu lieu au cours de l’année écoulée et expriment ouvertement leur frénésie sous le couvert du dicton « Au Carnaval, tout est bon ! ».

Cela fait maintenant plus de 250 ans qu’il est célébré sans interruption, même pendant la dictature. Son élément le plus connu sont « Las Comparsas » (Les Troupes), où plus de 10.000 couples de figurants sortent dans les rues en arborant les drapeaux de leurs associations en compagnie de fanfares. Classé Fête traditionnelle d’intérêt national en 1985, le Carnaval fut requalifié de Fête patrimoniale d’intérêt national en 2010, dans la mesure où il s’agit d’une fête d’origine traditionnelle caractérisée par une participation populaire massive. Les principaux moments sont célébrés sur base du calendrier lunaire, entre le 29 janvier et le 10 mars.

Ne tenant pas compte de ce critère, la commune de Vilanova i la Geltrú a toujours célébré le Carnaval, discrètement, mais ouvertement. Au départ, les danses des masques reprirent dans les sociétés récréatives et culturelles, puis, dans les années cinquante, les gens finirent par sortir dans les rues avec le visage couvert le Samedi des Masques. Pendant les années cinquante, soixante et soixante-dix, le Carnaval de Vilanova devint le Carnaval de Catalogne par excellence et cette espèce de fête ainsi que la manière dont les habitants de Vilanova la célébraient furent copiées par de nombreux Catalans et Catalanes ainsi que par des groupes scéniques comme les Comediants –qui vécurent ces Samedis de Masques plus de quatre et cinq ans d’affilée– et les premiers membres de La Fura dels Baus.

Vilanova n’était pas la seule ville de Catalogne où cette fête était célébrée. D’autres communes continuèrent de la fêter malgré l’interdiction, certains endroits n’hésitant pas à transférer l’événement au printemps ou à en changer le nom, comme ce fut le cas dans notre ville, où le Carnaval prit le nom de Fiestas de Invierno (Fêtes d’hiver). La différence entre le Carnaval de Vilanova et celui de la plupart des autres localités résidait (et c’est encore le cas aujourd’hui) cependant dans le fait que Vilanova continuait de fêter la fête selon le calendrier traditionnel des actes carnavalesques, de plus en plus longue au fil des ans.